Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2014

A l’arrière du Front : le Gard, un département mobilisé en 1914 - 1919

LA COMMISSION ARCHIVES ET PATRIMOINE DES AMIS DU MUSÉE

présente une conférence

 A l’arrière du Front : le Gard, un département mobilisé

1914 - 1919

Conférence de Raymond Huard

Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, Raymond Huard est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur l’histoire du Gard.

 Jeudi 9 octobre 2014 à 18 h

Mairie - Salle Racine (1er étage)

Entrée libre et gratuite

La guerre de 1914-1918 a été une grande épreuve nationale qui n’a pas seulement touché les zones directement affectées par le conflit, mais l’ensemble du pays. C’est pourquoi il est intéressant d’observer quels ont pu en être les effets dans un département de l’ « Arrière », assez éloigné du Front, comme le Gard. S’il existe des travaux, parfois importants, sur des points particuliers, jusqu’ici aucune étude n’a présenté la vie et les activités de l’ensemble du département pendant la guerre. Or des sources très riches permettent de percevoir l’impact de la déclaration de guerre, la gestion du conflit à l’arrière, les mouvements de population, l’évolution contrastée de la vie économique, les réactions de l’opinion, les mouvements revendicatifs et, enfin, les conséquences immédiates de la guerre, une fois les hostilités achevées.Une opportunité de découvrir un monde foisonnant, très divers, tendu vers l’effort de guerre, mais ne vivant pas passivement celle-ci.

 

 

21/11/2013

Conférence : "Une cité dans la République : Uzès de 1792 – 1989"

La Commission Archives et Patrimoine des Amis du Musée d’Uzès présentera

 

Jeudi 21 novembre 2013 à 18h

 

Une conférence sur le thème :

 

« Une cité dans la République : Uzès de 1792 – 1989 »

 

extraite du livre écrit  par Gérard Bressieux, Professeur d’Histoire-Géographie

 

Salle Archives 1er étage Evêché – Entrée libre.

 

A l’issue de cette présentation, l’auteur assurera une séance de dédicaces de  son ouvrage publié aux Editions de la Fenestrelle :

 

« La République à l’ombre du Duché : Uzès, 1792 - 1989 »

 

L’Uzége comme la France a connu depuis la Révolution française de 1789, pas moins de trois monarchies, deux empires, cinq républiques et « l’état français » de Vichy. Il est vrai que notre Histoire est incertaine, et qu'après 1789, la France se retrouve quelque peu désorientée, ne sachant quel régime politique serait salvateur. Toutefois, c'est le régime républicain qui s'imposera par cinq fois. C’est ce que va nous faire découvrir l’auteur à travers la cité d’Uzès.

Le Duché, la division religieuse, l’ombre de la voisine nîmoise : trois ingrédients, parmi d’autres, pour faire de l’entrée d’Uzès dans la République  (et, par-delà, dans le projet démocratique) un véritable challenge.

Fusillade sur l’Esplanade, coups de poings au Moutas, chasse au militant républicain, dénonciations (ou protections !). Les faits sont têtus, certes, et pour la plupart suffisamment graves ; ils ne sont sans doute que l’écume de «bouillonnements » plus profonds, dont l’origine dépasse l’horizon d’une ville et de son canton.

Cet essai historique, qui court sur deux siècles (XIXe et XXe), s’efforce d’en ausculter les mécanismes à travers « le Verbe », qu’il soit conjugué sur le Grand Cours, dans le journal local ou au détour d’une délibération municipale.

 

éditions, fenestrelle, lucie-éditions, conférence, République, Uzès, duché, musée, coup-d'état, évêché, archives, histoire,

Pour commander ce livre, cliquer sur le lien ci-après : Bon de commande

 

06/11/2013

L'ENLUMINURE par Jean Luc LEGUAY, enlumineur

L’office de la Culture d’Uzès en collaboration avec Histoire et Civilisation de l'Uzège présentent :

L'ENLUMINURE par Jean Luc LEGUAY, enlumineur

Jeudi 28 nov 2013 à Uzès 18 h à l'Evéché (1er étage)

Jean Luc Leguay signe ses parchemins sous le nom de "Héradius A". Il est l'un des derniers maîtres enlumineurs contemporains. A l'heure actuelle, il ne resterait que six enlumineurs réguliers : c'est à dire non issus d'une école d'art avec enseignement collectif, mais d'une filiation de maître à disciple, individuelle et ininterrompue depuis des siècles. Jean Luc Leguay a été initié pendant dix ans à cette science sacrée par un moine ermite de Naples. Depuis la mort de son maître, il est devenu le détenteur d'un savoir initiatique de l'école italienne, et en même temps le premier laïc de cette tradition remontant au VIIIème siècle.

Enluminure.jpg

Le « passeur de lumière » sort de l’anonymat en 1997 : l’enluminure ne saurait rester dans l’ombre élitiste de quelques bibliothèques et musées. Il publie trois ouvrages : Perceval le Gallois (1997), Le livre de l’Apocalypse (2000) et La Divine Comédie (2003) parus chez Albin Michel-Iponée. Il confie son itinéraire unique et les étapes de son initiation dans Le Maître de Lumière (2004 Albin Michel) : il y dévoile des liens subtils qui existent entre géomùétrie et métaphysique, donne quelques secrets de fabrication et, surtout révèle le long - et souvent douloureux – voyage intérieur qui fut le sien.

Entrée libre.

 

15/11/2012

Conférence : Hippolyte Triat, Pierre Tavernier, Joachim Bonnard, trois Uzétiens oubliés

La Commission "Archives et Patrimoine" de l’Asso- ciation des Amis du Musée vous invite jeudi 15 novembre 2012 à 18 h à la salle des Archives au 1er étage de l’Evêché (Entrée libre et gratuite) à une conférence sur le thème :

 

« Hippolyte Triat, Pierre Tavernier, Joachim Bonnard: trois Uzétiens oubliés »

 présentée par Mireille OLMIERE, archiviste de la ville d'Uzès

 

Hippolyte Triat (1812-1881) : présenté comme le précurseur de l’haltérophilie et de la gymnastique rythmique, fondateur du premier grand gymnase Parisien, cet Uzétien de cœur eut une vie hors du commun.

 

Triat, Uzès, Hippolyte, archives, Olmière, archiviste,

Hippolyte Triat (1812-1881)

Pierre Tavernier (1650 - ?) : C’est essentiellement l’histoire de Jean-Baptiste Tavernier, voyageur célèbre et infatigable du XVIIe siècle, reçu à la cour de Louis XIV, qui sera évoquée mais aussi son lien avec la ville d’Uzès.

Jean-Baptiste Tavernier, archive, Uzès, conférence, Olmière, Amis du Musée, patrimoine  

Jean-Baptiste Tavernier en oriental

 

Joachim Bonnard (1750- ca 1820) : compositeur et musicien, ce personnage a vécu à Uzès où il a composé, pendant l’époque Révolutionnaire, des « hymnes patriotiques ». La partition de l’un d’entre eux a été conservée dans les archives de la ville et enregistré récemment. L’occasion de le redécouvrir 200 ans plus tard.

 

26/04/2012

Conférence : Les poilus d'Uzège-Gardonnenque dans la Grande Guerre

La Commission Archives et Patrimoine de l’Association des Amis du Musée vous invite à une conférence sur le thème : « Les poilus d'Uzège-Gardonnenque dans la Grande Guerre ». Elle sera animée par Michel Gratier de Saint Louis, enseignant retraité, qui a réalisé un travail inédit et très documenté sur ce territoire.

 

guerre, Verdun, Gratier de Saint Louis, conférence, bataille, Uzès, Uzége, Saint Chaptes, Gardonnenque, infanterie, Argonne, Woëvre, canton

Plus d’un demi-millier d’hommes, jeunes pour la plupart, sont « morts pour la France » sur les champs de bataille de France et d’Orient.

 

Nés dans les cantons ruraux d’Uzès et de St Chaptes pour la grande majorité d’entre eux ils constituèrent le gros des troupes de l’infanterie. Présents sur l’ensemble du front occidental ils moururent surtout entre Argonne, Verdun et Woëvre. S’ils moururent tout au long du conflit, ils furent particulièrement nombreux durant les phases de « guerre de mouvement » notamment en 1914. Le canton de St Chaptes paraît avoir payé un tribut proportionnellement plus élevé que celui d’Uzès.

 

Mais, au-delà du recensement des morts, il faut aussi comptabiliser les veuves et les orphelins désormais reconnus « Pupilles de la Nation ». Le bilan est très lourd. Et, devant l’énormité du sacrifice consenti par les poilus, les familles endeuillées, les survivants, les autorités, la Nation toute entière, se sentirent obligés de célébrer ce sacrifice.

 

 

monuments aux morts, commémoration, stèle, plaque, village, Saint Victor les Oules

Monument aux morts de Saint Victor les Oules

 

Cette commémoration s’est matérialisée par l’érection, dans le plus humble village ou la grande ville, selon les moyens financiers de chacun, d’un monument, d’une stèle ou d’une simple plaque.

 

Cette conférence aura lieu jeudi 26 avril 2012 à 18 h à la salle des Archives au 1er étage de l’Evêché à Uzès (Entrée libre et gratuite)