Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2014

A l’arrière du Front : le Gard, un département mobilisé en 1914 - 1919

LA COMMISSION ARCHIVES ET PATRIMOINE DES AMIS DU MUSÉE

présente une conférence

 A l’arrière du Front : le Gard, un département mobilisé

1914 - 1919

Conférence de Raymond Huard

Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, Raymond Huard est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur l’histoire du Gard.

 Jeudi 9 octobre 2014 à 18 h

Mairie - Salle Racine (1er étage)

Entrée libre et gratuite

La guerre de 1914-1918 a été une grande épreuve nationale qui n’a pas seulement touché les zones directement affectées par le conflit, mais l’ensemble du pays. C’est pourquoi il est intéressant d’observer quels ont pu en être les effets dans un département de l’ « Arrière », assez éloigné du Front, comme le Gard. S’il existe des travaux, parfois importants, sur des points particuliers, jusqu’ici aucune étude n’a présenté la vie et les activités de l’ensemble du département pendant la guerre. Or des sources très riches permettent de percevoir l’impact de la déclaration de guerre, la gestion du conflit à l’arrière, les mouvements de population, l’évolution contrastée de la vie économique, les réactions de l’opinion, les mouvements revendicatifs et, enfin, les conséquences immédiates de la guerre, une fois les hostilités achevées.Une opportunité de découvrir un monde foisonnant, très divers, tendu vers l’effort de guerre, mais ne vivant pas passivement celle-ci.

 

 

21/08/2014

Un livre de Claude Mazauric à lire

Destins : quatre « poilus » originaires de Collorgues 

dans la grande guerre (1914 -1918)

 

guerre, 1914-18, Mazauric, Gard, histoirien, Collorgues, Castelnau-Valence, Gardonenque,Lorraine, Champagne, destins, Flandres, Front

Sous  le terme de « destins », se trouve consigné dans ce livre le parcours militaire au cours de la Grande guerre (1914-1918), de quatre frères, deux couples de demi-frères en réalité, originaires du village languedocien de Collorgues, canton de Saint-Chaptes, département du Gard. Ces quatre « poilus », les trois premiers ayant rejoint le Front dès l’été de 1914, le quatrième en 1916, ont à eux tous participé aux combats parmi les plus rudes et les plus meurtriers de la première guerre mondiale : sur le front de Lorraine puis de Champagne en 1914, en Flandre en 1915 pour les trois premiers mobilisés, à Verdun et à nouveau en Champagne en avril 1917 pour le quatrième, enfin en Orient en 1917-1918 pour le seul des quatre fantassins qui aura « fait » toute la guerre et en reviendra indemne après sa démobilisation, mais en 1919 seulement !

A travers l’évocation de leur mode de vie rural antérieur à la guerre, observé dans le cadre méridional de leur village typique des pays situés entre Rhône et Cévennes, on prendra conscience de l’étrangeté d’une guerre dont personne  en 1913 ou 1914, ne mesurait à quel point elle serait longue et meurtrière.

Les données recueillies par l’auteur, historien de métier, grâce aux documents conservés dans les Archives publiques, relevées dans les souvenirs et les témoignages oraux, puisées dans diverses sources privées et dans les journaux de marche des régiments, aideront le lecteur à accompagner Lucien, Armand, Albin et Georges, sur les champs de bataille et dans les tranchées, dans les hôpitaux militaires et les lieux de convalescence et même au Stalag pour l’un d’entre eux. Puis, après le combat, une fois revenus à la vie civile dans la mesure où aucun d’entre eux n’a été tué, nous  retrouverons nos quatre frères, plus ou moins meurtris mais inégalement désabusés, reprendre goût à la vie dans ce qu’on qualifiait naguère de « l’entre deux-guerres ».

128 pages - 15 €

Pour commander, cliquer sur Editions de la Fenestrelle

Présentation-signature à Collorgues le 14 juillet 2014 2014 à 11 h au foyer

Voir : http://www.midilibre.fr/2014/05/22/brignon-a-lire-la-guerre-14-18-a-travers-le-destin-de-quatre-poilus-de-collorgues,864133.php

Ecouter Claude Mazauric dans l'émission "La voix au chapitre" animée par Jean-Paul PASCAL sur : www.radiogrilleouverte.com (en streaming sur le site)

Lire l'article sur Prouvènço d'aro

Voir présentation du livre à Castelnau-Valence 

24/05/2014

La revue Patrimoine 30 est sortie

Le n° 31 de la revue Patrimoine 30, publiée par la F.A.G.H (Fédération Archéologique et Historique du Gard), vient de sortir.

Patrimoine, revue, fédération, gard, histoire, archéologie, uzége, civilisation

 

Vous pourrez trouver les articles suivants :

-  Avant-propos du Président, Pierre Valette

-  Gentilhommes verriers (2ème partie) par Jacques Texier et Jean Marc de Béthune

-  Emailleur à la lampe ou verrier à la flamme par Gérard Attard

-  In memoriam - Jean Salles nous a quittés par Elisabeth Hébérard, André Chamorroet Pierre Valette

-  La fresque du château de Moussac par la Rédaction avec des renseignements fournis par Frédéric Salle-Lagarde

-  Quoi de neuf dans le Gard

 Pour se procurer ce numéro, voir sur le site de la FAHG ou adresser votre commande à Maurice Massal - Impasse de la Croix Blanche 30120 Le Vigan, accompagnée d’un chèque à l’ordre de la FAHG

30/11/2013

Colloque : "La royauté capétienne et le Midi au temps de Guillaume de Nogaret"

L’association Guillaume de Nogaret - Histoire médiévale en Bas-Languedoc  organise un :

 

COLLOQUE les vendredi 29 et samedi 30 Novembre 2013

 

 

PROGRAMME

 

 

Numériser0001.jpg

 

Vendredi 29 novembre 2013 :

Le temps de Nogaret

Lieu : Centre universitaire Saint-Charles à MONTPELLIER

 

 

9 h 30 : Mots d’accueil de Patrick GILLI et de Bernard MOREAU, président de l’association.

 

9 h 45 : Introduction

par Julien THÉRY, professeur d'histoire du Moyen Âge à l'Université Paul-Valéry Montpellier III et chercheur au Centre d'études médiévales de Montpellier (CEMM).

 

10 h 15 : « Cant vengro li Frances : l'implantation capétienne dans le Midi au XIIIe siècle » par Gaël CHENARD, directeur des archives départementales des Hautes-Alpes, et Jean-François MOUFFLET, archiviste paléographe, adjoint au directeur des études du département des conservateurs de l’Institut national du patrimoine.

 

10 h 45 : « De Louis VIII à Philippe le Bel : la présence capétienne sur les bords du Rhône » par M. Simone BALOSSINO, maître de conférences à l’université d’Avignon et pays de Vaucluse.

 

11 h 15 : « Le roi de France et l'Empereur romain : un état de la question à la veille de la mort de Nogaret (1312) » par Jean-Marie CARBASSE, recteur honoraire, professeur d’histoire du droit à la faculté de droit de Montpellier.

 

11 h 45 – 12 h 30 : Questions.

 

Modérateur : Patrick GILLI, vice-président de l’Université Paul-Valéry Montpellier III, directeur du Centre d’études médiévales.

 

14 h 30 : « Le droit en Languedoc au temps de Nogaret »  par Nicolas LEROY, vice-président de l’université de Nîmes, professeur d’histoire du droit à la faculté de droit de Nîmes.

 

15 h : «Les finances du roi : la fiscalité en Languedoc au temps de Philippe le Bel» par Romain TELLIEZ, maître de conférences à l’université de Paris Sorbonne.

 

15 h 30 : « L'enquête royale de 1298 contre Raoul de Breuilli et Pierre de Latilly,  commissaires du roi en Toulousain : une proposition d'étude » par Chloé BESOMBES, élève à l’Ecole des Chartes.

 

16 h– 17 h : Questions.

 

Modérateur : Maïté FERRET, chargé de recherches au C.N.R.S., affectée à l’UMR 5815 « Dynamique du droit », à la Faculté de droit de l’Université Montpellier I et membre de l’Institut d’histoire des anciens pays de droit écrit.

 

Samedi 30 novembre 2013  :

Politique (s) de Nogaret

Lieu : Carré d’Art, salle de conférences à NÎMES

 

 

9 h 30 : Mots d’accueil de Daniel-J. VALADE, adjoint au maire de Nîmes, délégué à la Culture et de Bernard MOREAU, président de l’association.

 

9 h 45 : « Le Roman de Fauvel, une satire du gouvernement royal de Philippe le Bel et de ses ministres » par Armand STRUBEL, professeur de littérature médiévale à l’université Paul-Valéry Montpellier III.

 

10 h 15 : « Guillaume de Nogaret et le gouvernement capétien sur les chemins »

par Elisabeth LALOU,  professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Rouen.

 

10 h 45 : « Nogaret dans le texte : concepts et autorités, pratiques dialectiques et formes du discours »

par Sébastien NADIRAS, conservateur aux Archives nationales.

 

11h 15- 12 h : Questions.

 

Modérateur : Isabelle ORTEGA, maître de conférences d’histoire du Moyen Âge à l’université de Nîmes.

14 h 30 : « Guillaume de Nogaret et les textes : les registres JJ 28 et JJ 29 (BnF, lat. 10919) » par Elizabeth A. R. BROWN, ancien professeur aux universités de Harvard et de la ville de New-York.

 

15 h : « Guillaume de Nogaret et les Écritures Saintes » par Julien THÉRY, professeur d'histoire du Moyen Âge à l'Université Paul-Valéry Montpellier III et chercheur au Centre d'études médiévales de Montpellier (CEMM).

 

15 h 30 : « Guillaume de Nogaret et la mise en scène de la fonction royale » par Caroline DECOSTER, maître de conférences en histoire du droit à l'université de Franche-Comté.

 

16 h – 16 h 45 : Questions.

 

16 h 45 : Synthèse et conclusions  par Julien THÉRY.

 

Modérateur : Robert CHAMBOREDON, professeur honoraire de chaire supérieure au lycée Alphonse Daudet de Nîmes.

 

Voir les intervenants et leurs communications 

 

21/11/2013

Conférence : "Une cité dans la République : Uzès de 1792 – 1989"

La Commission Archives et Patrimoine des Amis du Musée d’Uzès présentera

 

Jeudi 21 novembre 2013 à 18h

 

Une conférence sur le thème :

 

« Une cité dans la République : Uzès de 1792 – 1989 »

 

extraite du livre écrit  par Gérard Bressieux, Professeur d’Histoire-Géographie

 

Salle Archives 1er étage Evêché – Entrée libre.

 

A l’issue de cette présentation, l’auteur assurera une séance de dédicaces de  son ouvrage publié aux Editions de la Fenestrelle :

 

« La République à l’ombre du Duché : Uzès, 1792 - 1989 »

 

L’Uzége comme la France a connu depuis la Révolution française de 1789, pas moins de trois monarchies, deux empires, cinq républiques et « l’état français » de Vichy. Il est vrai que notre Histoire est incertaine, et qu'après 1789, la France se retrouve quelque peu désorientée, ne sachant quel régime politique serait salvateur. Toutefois, c'est le régime républicain qui s'imposera par cinq fois. C’est ce que va nous faire découvrir l’auteur à travers la cité d’Uzès.

Le Duché, la division religieuse, l’ombre de la voisine nîmoise : trois ingrédients, parmi d’autres, pour faire de l’entrée d’Uzès dans la République  (et, par-delà, dans le projet démocratique) un véritable challenge.

Fusillade sur l’Esplanade, coups de poings au Moutas, chasse au militant républicain, dénonciations (ou protections !). Les faits sont têtus, certes, et pour la plupart suffisamment graves ; ils ne sont sans doute que l’écume de «bouillonnements » plus profonds, dont l’origine dépasse l’horizon d’une ville et de son canton.

Cet essai historique, qui court sur deux siècles (XIXe et XXe), s’efforce d’en ausculter les mécanismes à travers « le Verbe », qu’il soit conjugué sur le Grand Cours, dans le journal local ou au détour d’une délibération municipale.

 

éditions, fenestrelle, lucie-éditions, conférence, République, Uzès, duché, musée, coup-d'état, évêché, archives, histoire,

Pour commander ce livre, cliquer sur le lien ci-après : Bon de commande